Bilan de la qualité de l'air de novembre 2021

Bilan de la qualité de l'air de novembre 2021 Bilan de la qualité de l'air de novembre 2021
Facebook Twitter Share
28/12/2021 à 12:25

Voici le bilan de la qualité de l'air de novembre 2021, avec les concentrations de polluants (particules PM2.5, particules PM10, ozone et dioxyde d’azote) au fil des jours, et leur comparaison avec les années précédentes.

 

Concentrations maximales de polluants dans l’air

 

Maximum (µg/m3)

Station / influence

Date - heure

Valeur réglementaire

Dioxyde de soufre

123.4

Saint-Pol-sur-Mer , station périurbaine (influence proximité industrielle)

25 novembre à 18h

Valeur limite : 350 µg/m3 en moyenne horaire à ne pas dépasser plus de 24 heures par an

Dioxyde d’azote

121.1

Valenciennes Wallon, station urbaine (proximité trafic)

10 novembre à 19h

Valeur limite : 200 µg/m3 en moyenne horaire à ne pas dépasser plus de 18 heures par an

Ozone

83.1

Sangatte, station périurbaine (influence de fond**)

01 novembre à 4h

Objectif à long terme : 120 µg/m3 en moyenne sur 8 heures glissantes

Particules PM10

54.3

Roubaix Serres, station urbaine (influence proximité trafic)

24 novembre

Valeur limite : 50 µg/m3 en moyenne journalière à ne pas dépasser plus de 35 jours par an

Particules PM2.5

40.3

Béthune Stade, station urbaine (influence de fond**)

24 septembre

Recommandation de l'OMS : 25 µg/m3 en moyenne journalière

*µg/m: microgramme (1.10-6 g) par mètre cube

**fond : pollution ambiante, qui n’est pas sous l’influence d’une source d’émission particulière

Concentrations moyennes par polluant

Légende des graphiques ci-dessous :

 qa graph legende
 

  • Max 5 ans(Tirets bleu foncé) : Concentrations maximales observées semaine par semaine sur les 5 dernières années
  • Min 5 ans(Tirets bleu clair) : Concentrations minimales observées semaine par semaine sur les 5 dernières années
  • Moyenne 2021 (Trait orange) : Moyenne des concentrations semaine par semaine sur l’année 2021
  • Moyenne 5 ans (Trait bleu) : Moyenne des concentrations semaine par semaine sur les 5 dernières années

 

Particules PM2.5

La chute observée des niveaux en particules PM2.5 au mois d’octobre s’est poursuivie la 1ère semaine de novembre, avec une concentration de 7.0 µg/m3 en moyenne. Cela s’explique par une période pluvieuse, plus fortement marquée sur le Nord et le Pas-de-Calais (au moins 10 mm chaque jour pendant près d’une semaine).

Au cours du mois, les températures ont beaucoup fluctué, c’est notamment le cas des températures minimales. Les journées du 10 et 11 novembre ont été effectivement particulièrement froides. Alors qu’un temps sec s’est installé lors de la 2ème et 3ème semaine du mois de novembre, les concentrations en particules PM2.5 ont doublé, atteignant respectivement 14.9 et 12.3 µg/m3 en moyenne. Les conditions moins dispersives (vent faible, peu de précipitation) ainsi que le recours au chauffage résidentiel ont engendré une hausse des concentrations.

Des averses parfois mêlées de neige sont tombées en toute fin de mois sur le Nord et le Pas-de-Calais, accompagnées d’une période froide du 23 au 30 novembre. Les niveaux ont diminué ainsi timidement à 11.9 µg/m3 en moyenne et sont repassés sous la moyenne des concentrations enregistrées ces 5 dernières années.

qa 112021 pm25

Evolution des concentrations en particules PM2.5 dans les Hauts-de-France en 2021,
comparativement aux 5 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

 

Particules PM10

Les particules PM10 ont suivi la tendance des particules PM2.5 pour les 3 premières semaines du mois de novembre. Tout d’abord, la moyenne hebdomadaire en début de mois était de 12.8 µg/m3 dans la continuité des concentrations mesurées fin octobre, en cause les fortes précipitations du début de mois situées principalement sur les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Les niveaux ont quasiment doublé en 2ème semaine pour atteindre 22.5 µg/m3. Un grand contraste de températures a eu lieu entre, d’un côté les journées du 10 et du 11 novembre très froides, et de l’autre les autres journées de la semaine avec des températures minimales et maximales au-dessus des normales de saison. L’ensoleillement a été légèrement supérieur à la normale. La hausse des concentrations s’explique par des journées très froides entraînant la hausse des quantités de particules émises par le chauffage (combustion de biomasse).

La concentration des particules PM10 a légèrement diminué à 17.2 µg/m3 sur la 3ème semaine de novembre.

Lors de la dernière semaine, les particules PM10 ont vu leur niveau moyen augmenter, pour atteindre 18.2 µg/m3. Cela s’observe notamment la journée du 24 novembre, date à laquelle un dépassement ponctuel de la moyenne journalière à 50 µg/m3 a eu lieu sur en site de fond sur l’ex  bassin minier. Ce dépassement étant localisé, les critères de superficie et de population conditionnant également le déclenchement d’un épisode de pollution n’ont pas été remplis.

qa 112021 pm10

Evolution des concentrations en particules PM10 dans les Hauts-de-France en 2021,
comparativement aux 5 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

Ozone 

Les perturbations (vents forts et fortes précipitations) du début de mois de novembre ont été dans la continuité de celles observées le mois précédent. Les concentrations d’ozone en 1ère semaine ont été relativement élevées à cette période avec 42.8 µg/m3.

Les concentrations lors de la 2ème et 3ème semaine ont chuté et atteint 26.3 et 27.2 µg/m3, respectivement, en lien avec un vent, dans l’ensemble, assez peu marqué et des précipitations régulières.

Sur la dernière semaine de novembre, la concentration moyenne en ozone était de 33.4 µg/m3, soit supérieure à la moyenne enregistrée sur les 5 dernières années, en lien avec un vent plus présent à partir du 26 novembre. Les concentrations en ozone restent dans les niveaux enregistrés ces 5 dernières années.

qa 112021 o3

Evolution des concentrations en ozone dans les Hauts-de-France en 2021,
comparativement aux 5 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

Dioxyde d'azote

Les concentrations de dioxyde d’azote ont augmenté progressivement, 13.9 µg/m3 en 1ère semaine puis 18.6 µg/m3 en 2ème semaine, en lien avec des conditions météorologiques moins dispersives (vents faibles, peu de précipitations). A noter que les journées du 10 et 11 novembre, particulièrement froides, ont connu un regain des concentrations sur l’ensemble des stations de fond de la région, en lien avec le recours au chauffage.

Après une légère baisse atteignant 17.2 µg/m3 lors de la 3ème semaine de novembre, les concentrations en dioxyde d’azote ont de nouveau augmenté au moment où une période de froid s’est installée sur la région. Du 23 au 30 novembre, les concentrations ont été en moyenne de 19.9 µg/m3 cette dernière semaine.

A noter que les concentrations de dioxyde d’azote sont inférieures à la moyenne sur les 5 dernières années pour la 6ème semaine consécutive.

qa 112021 no2

Evolution des concentrations en dioxyde d’azote (NO2) dans les Hauts-de-France en 2021,
comparativement aux 5 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

 

Episodes de pollution de l'air

Aucun épisode de pollution n'a été constaté en novembre.

Qu'est ce qu'un épisode de pollution ?

 

La protection de vos données est notre priorité. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de vous fournir des données de qualité, nous assurer du bon fonctionnement du site et en mesurer l’audience.
J'ai compris