Bilan de la qualité de l'air de mars dans la région

Bilan de la qualité de l'air de mars 2019. © Pixabay Bilan de la qualité de l'air de mars 2019. © Pixabay
16/04/2019 à 16:01
En mars, la qualité de l’air en région Hauts-de-France s’est globalement améliorée par rapport au mois de février. Toutefois, la région a connu 4 épisodes de pollution de l’air aux particules en suspension PM10 (inférieures à 10 micromètres), qui ont notamment touché le Nord, le Pas-de-Calais et l'Aisne.

Indices de l'air

pas de pic actuEn mars, la qualité de l’air en Hauts-de-France s’est globalement améliorée par rapport au mois de février, passant de 58% à 73% d’indices « très bons à bons ».
Durant ce mois, 24% des indices ont été « moyens à médiocres » et 3% ont été mauvais à très mauvais. Plusieurs agglomérations de la région ont été touchées par des indices « mauvais » (indices 8) dus aux particules en suspension PM10 (inférieurs à 10 micromètres). L’indice « très mauvais »  indice 10) a été relevé une fois, le 30 mars, sur l’agglomération de Dunkerque.

Episodes de pollution

info reco picto

La région Hauts-de-France a connu 4 épisodes de pollution de l'air aux particules en suspension PM10 (inférieurs à 10 micromètres) au mois de mars.

- Le 1er mars, uniquement sur le département du Nord (agglomération Dunkerquoise) en niveau d’alerte sur persistance ;

- Du 22 au 23 mars, avec deux jours d’épisode sur le département du Nord, un jour sur le département de l’Aisne (le 23 mars). Ces deux départements ont été concernés par un niveau d’information et de recommandation ;

- Le 25 mars, uniquement sur le département du Nord en niveau d’information et de recommandation ;

- Du 29 au 31 mars, sur le Département du Nord et du Pas-de-Calais avec un niveau d’alerte sur persistance. Le département du Nord a été en niveau d’alerte le 30 mars.

Ces épisodes de pollution s'expliquent par des émissions en particules en suspension importantes associées à des conditions météorologiques défavorables qui n’ont pas permis aux polluants de se disperser. A ceci s’ajoutent des imports extérieurs transfrontaliers de pollution.

Carte alerte mars 2019

Indices pollens 

Le 6 février, Atmo Hauts-de-France a recommencé ses prélèvements de pollens sur son capteur situé à Boves (80). En mars, la région a enregistré
un risque allergique aux pollens très faible à moyen (indice 1 à 3) dû aux pollens d'aulne et de charme.

Bilan complet de la qualité de l'air de mars