Une nouvelle étude sur le boulevard périphérique de Lille

Circulation dense sur le boulevard périphérique de Lille Circulation dense sur le boulevard périphérique de Lille
25/03/2019 à 15:05

Suite à l’abaissement de la vitesse à 70km/h au niveau de l’échangeur A1/A25, la Direction Interdépartementale des Routes du Nord et la Métropole Européenne de Lille (MEL) ont mandaté Atmo Hauts-de-France pour évaluer la qualité de l’air autour de cette zone.

Depuis le début de l’année, la Direction Interdépartementale des Routes (DIR) Nord a en charge l’expérimentation d'un abaissement de la vitesse à 70km/h sur les voies rapides urbaines centrales de l'agglomération lilloise (A25BPSud, RN356).

Une mesure visant à réguler le trafic

Cet engagement, pris à l’initiative de la MEL, a été annoncé par le Préfet de Région lors des dernières Assises de la Mobilité organisées par la MEL. Ce projet s’inscrit dans une démarche globale de mobilité sur l’agglomération lilloise, laquelle rassemble également les mesures de régulations dynamiques des vitesses et d’accès par feux, le péage inversé, le traitement localisé des infrastructures routières responsables des congestions récurrentes, les voies réservées aux transports en commun ou au covoiturage sur les pénétrantes autoroutières.

Cet abaissement de la vitesse sera permanent et concernera tous les véhicules dans les 2 sens de circulation. Il sera affiché par une signalisation statique. La mise en œuvre de la mesure a commencé en janvier dernier, et l'étude expérimentale évaluera l'impact sur 3 thématiques :

UM A1 A25

  • Le trafic
  • La qualité de l’air
  • Le bruit

Dans le cadre de cette étude, la Direction Interdépartementale des Routes du Nord et la Métropole Européenne de Lille (MEL) ont mandaté Atmo Hauts-de-France pour évaluer la qualité de l’air autour de cette zone.

Afin de mesurer l'impact de cette action sur les concentrations de polluants, Atmo a installé une station de la qualité de l’air au niveau de l’échangeur A1/A25, sur le boulevard périphérique sud de Lille.

 

La mission d'Atmo Hauts-de-France

Depuis début mars et jusque mi-mai, 3 polluants sont mesurés en continu sur cette zone :

  • Les oxydes d’azote (Nox), principalement issus du trafic routier,
  • Les particules en suspension inférieures à 10 et 2.5 micromètres (PM10 et PM2.5), principalement issues du chauffage, des activités économiques et du trafic automobile,

Atmo Hauts-de-France répondra à la demande de la DIR Nord en 3 volets :

  • Volet 1 : l'impact de la réduction de vitesse sur les émissions de polluants atmosphériques.
  • Volet 2 : l'estimation des concentrations de polluants de l’air avec l’abaissement de la vitesse (par modélisation).
  • Volet 3 : des mesures aux abords d’un axe concerné par la baisse de la vitesse.

Les résultats obtenus seront présentés en septembre 2019, lors des prochaines Assises de la mobilité, organisées par la MEL.

Carte UM A1 A25

Localisation de la station de mesure