Episode de pollution de l’air : mise en place de la circulation différenciée sur l'agglomération de Lille

Episode de pollution de l’air : mise en place de la circulation différenciée Episode de pollution de l’air : mise en place de la circulation différenciée
26/02/2019 à 19:30
Un épisode de pollution de l’air touche les départements du Nord, du Pas-de-Calais depuis lundi et celui de l'Oise depuis ce jour. Atmo Hauts-de-France prévoit qu’il continue demain mercredi 27 février. Dès demain matin, Michel Lalande, préfet du Nord, met en place la circulation différenciée, basée sur les vignettes Crit'air, sur la métropole lilloise.

carte 20190226 vf

Cet épisode dû aux particules en suspension dans l’air dépasse le niveau d’alerte sur persistance. Le niveau d'alerte sur persistance est déclenché lorsque le niveau d'information et recommandation est prévu pour le jour même et le lendemain.

Voir le communiqué d'alerte

Circulation différenciée sur l’agglomération de Lille

A compter de mercredi 27 février matin, le préfet mettra en place la circulation différenciée dans la métropole lilloise, de 06h à minuit. Sur la base des vignettes Crit’air, seuls les véhicules équipés d’une vignette 0,1, 2 et 3 et ceux bénéficiant d’une dérogation pourraient circuler dans certaines communes de la métropole lilloise. 

Douze communes sont concernées : 

  • Lille
  • Hellemmes
  • Lezennes
  • Lomme
  • Lambersart
  • La Madeleine
  • Marcq-en-Baroeul
  • Marquette-lez-Lille
  • Mons-en-Baroeul
  • Ronchin
  • Saint-André-lez-Lille
  • Sequedin
  • en dehors des axes routiers A1, A25, A22, N227 et D652

 

zone critair lille

Télécharger la carte des zones de Circulation Différenciée

 

Les véhicules autorisés à la circulation sont les suivants :

  • les véhicules légers à moteur avec certificat "Crit’Air" 0, 1, 2 et 3 ;
  • les poids lourds aux normes Euro 4, 5 et 6 ;
  • les motocyclettes (deux-roues et tricycles) ;
  • tous les véhicules utilisés à des fins de covoiturage, c’est-à-dire transportant au moins un passager en plus du conducteur ;
  • certaines catégories de véhicules bénéficiant d’une dérogation : transports en commun, véhicules des associations agréées de sécurité civile, véhicules des établissements d’enseignement de la conduite automobile… 

Les forces de l'ordre procéderont à des contrôles à différentes entrées et à l'intérieur de ce périmètre.

Le préfet précise qu’il est souhaitable d’utiliser les transports en commun ou le covoiturage (www.passpasscovoiturage.fr) et de privilégier les modes de déplacement doux. Il rappelle également que les brûlages à l’air libre des déchets verts sont interdits.

Compte-tenu du risque prévisible de saturation des parkings-relais en proximité de la zone concernée, les transports en commun (TER, métro, tramway, bus) sont à privilégier ou, si possible, le vélo et la marche. Les collectivités concernées mettent en place des mesures de tarification adaptées. Ainsi, la MEL active le Pass’Environnement sur l’ensemble du réseau de transports en commun Ilévia (métro, bus, tramway).

L’efficacité de ces mesures repose, outre les contrôles mis en place, sur l’engagement et le civisme de chacun.

critair affichage a

Renforcement des restrictions du mardi 26 février à 16h au jeudi 28 février à 10h

Sur les grands axes des départements du Nord, de l’Oise et du Pas-de-Calais, la vitesse des véhicules à moteur est limitée à :
- 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
- 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de routes nationales et départementales normalement limitées à 110 km/h et 80 km/h pour les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes.

Dans le secteur industriel (Nord et Pas-de-Calais)
Les industries doivent appliquer les mesures de 1er niveau d’alerte pour les particules (PM10) fixées dans leur autorisation d’exploiter une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE).

Dans le secteur agricole (Nord et Pas-de-Calais)
- la pratique du brûlage des sous-produits agricoles ou coproduits agricoles est interdite ;
- les épandages de fertilisants doivent être reportés dans la mesure du possible.

Dans le secteur résidentiel, dans les espaces verts et jardins publics (Nord et Pas-de-Calais)
- le préfet rappelle que les brûlages à l’air libre des déchets verts sont interdits ;
- le chauffage individuel au bois d’appoint ou d’agrément est interdit.

 

La vignette Crit'Air

 

Depuis juillet 2016, le ministère en charge de l’Environnement en collaboration avec le ministère de l’Intérieur a mis en place un dispositif de Certificat Qualité de l’Air (CQA) appelé "Crit’Air", permettant de classer les véhicules en fonction du niveau d’émission de polluants, de l’âge du véhicule, et de sa motorisation. Tous les véhicules sont concernés. "Crit’Air", c'est la pastille de couleur qui classe les véhicules en 6 catégories et donne des avantages de circulation aux véhicules les moins polluants.

Dans la métropole lilloise, depuis le 18 juillet 2018, en cas d’épisode de pollution persistant, la « circulation différenciée », basée sur ces certificats ciblant les véhicules les plus polluants, remplace la « circulation alternée », basée sur le numéro d’immatriculation.

vignettes voitures



En savoir plus sur la vignette Crit'air

 

Les recommandations sanitaires

Dans le cas d'un épisode de pollution de l'air en niveau d'alerte sur persistance, il est recommandé à toutes personnes :

  • d’éviter toute activité sportive ou physique intense augmentant le volume d’air inhalé
  • de veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants, tels que l’usage de solvants sans protection appropriée, ou encore le tabac qui joue un rôle majeur dans la survenue des maladies respiratoires
  • de respecter le traitement médical en cours et de consulter un médecin en cas de gêne

bons gestes particules

Toutes les recommandations sanitaires sont disponibles sur notre site internet à la page "bons gestes en cas de pics de pollution de l'air" et sur le site du ministère de la Santé.

Télécharger les affiches des recommandations sanitaires en cas d'épisode de pollution aux particules

 

Comment être informé des épisodes de pollution ?

L’observatoire régional de l’air, Atmo Hauts-de-France diffuse ses cartes de prévisions de l’air et les risques d’épisode de pollution sur son site internet et sur ses réseaux sociaux (facebook, twitter).
Atmo propose également un service d’information gratuit par email pour savoir si la qualité de l’air se dégrade (indice de l’air) ou si un épisode de pollution est prévu (alerte pollution). Un envoi par SMS est également possible pour les personnes sensibles.
Ces informations vous permettent d’adapter vos activités et vos déplacements en conséquence.

Abonnements