Présentation des différentes plateformes de prévisions

Esmeralda

La plate-forme inter-régionale ESMERALDA (EtudeS Multi RégionALes De l’Atmosphère) résulte de l’étroite collaboration de neuf Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQAs) : historiquement Air Normand, (Haute-Normandie), Air com, (Calvados, Orme et Manche), atmo Nord - Pas-de-Calais, (Nord - Pas-de-Calais), Airparif (Ile-de-France), Atmo Champagne-Ardenne, (Champagne-Ardenne), Atmo Picardie (Picardie), Lig'Air, (Centre), Air Breizh (Bretagne), Atmosf'air Bourgogne, (Bourgogne).

 

Les objectifs de cette plate-forme sont doubles :

  • diffuser quotidiennement des informations relatives à la qualité de l’air au travers de cartographies et de prévisions sur un large domaine incluant intégralement les neuf régions des AASQAs partenaires du projet,
  • disposer d’un potentiel commun d’études et de scénario locaux et inter-régionaux.

La plateforme de cartographie et de prévision ESMERALDA présente des données de concentrations de polluants ainsi que des éléments météorologiques.

Les champs de concentrations sont modélisés (utilisation du modèle CHIMERE) pour 4 polluants : dioxyde d'azote, ozone, poussières PM10 et PM2,5.

 

Trois sources d'émissions de polluants sont utilisées pour la plateforme Esmeralda :

  • l'inventaire inter-régional pour les 9 régions partenaires
  • l'inventaire EMEP, spatialisé sur la base de CORINE LAND COVER, pour les zones non couvertes par un inventaire local,
  • les sorties du système HEAVEN pour les émissions liées au trafic

 Les données de prévisions, sur la plateforme Esméralda, sont en haute résolution pour les jours J-1,  J,  J+1 et J+2.

Ces données sont accessibles à tous.

 

Source : Site Esmeralda

Prev'air

Le système PREV'AIR a été mis en place en 2003 à l'initiative du Ministère en charge de l'Ecologie afin de générer et de diffuser quotidiennement des prévisions et des cartographies de qualité de l'air, issues de simulations numériques, à différentes échelles spatiales.

 

 Des cartes d'observation établies à partir de mesures effectuées sur le terrain sont également délivrées par le système.

Des prévisions sont accessibles aux échelles mondiale, européenne et nationale pour l'ozone; sur l'Europe et la France pour le dioxyde d'azote; à l'échelle européenne pour les particules.

Le système Prev'air s'adresse à toute personne ou organisme souhaitant appréhender à titre personnel ou professionnel, les évolutions et tendances à court et moyen terme du comportement des polluants atmosphériques au niveau du continent.

Ainsi sous l'égide du Ministère, l'INERIS, le CNRS, Météo France et l'ADEME développent et mettent en œuvre les technologies nécessaires à la constitution d'une information pertinente sur la qualité de l'air, diffusée chaque jour sur Internet et archivée sous forme de bases de données.

Source : Site Prév’air

Urban'air

Les plateformes de prévisions urbaines de la qualité de l'air de l'agglomération de Lille (2012), de Dunkerque (2016), et celle de Saint-Omer (2016), proposent une représentation cartographiée de la qualité de l’air à une échelle fine.

 

 

Pour l'agglomération de Lille, la plateforme a été financée par le Conseil Régional du Nord – Pas-de-Calais. Pour l'agglomération de Dunkerque, par la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD) et le Ministère en charge de l'Environnement. Celle de l'agglomération de Saint-Omer a été financée par  la Communauté d'Agglomération de Saint-Omer (CASO), par la région Hauts-de-France et par le Ministère en charge de l'Environnement. Les modèles de prévisions ont été developpées en partenariat avec la société Numtech.

Les cartes, représentant les niveaux de polluants sur les agglomérations de Lille, Dunkerque et Saint-Omer, sont actualisées quotidiennement à partir des modèles de prévision d’Atmo Hauts-de-France.

L’intérêt principal de la plateforme urbaine réside dans la représentation simplifiée des niveaux de polluants atmosphériques et de leurs évolutions : indice de la qualité de l’air et sous-indices par polluants (le dioxyde d’azote, les poussières en suspension et l’ozone pour les agglomérations de Lille et Dunkerque, et le dioxyde d'azote pour la zone dunkerquoise et audomaroise).

La plateforme permet également de connaître, par une représentation simplifiée, les niveaux de pollution, auxquels nous pouvons être exposés et leur évolution pour les jours suivants et au besoin, d’adapter nos activités en conséquence.

La zone modélisée évalue l’exposition de plus de 485 000 habitants pour l'agglomération de Lille et de plus de 200 000 habitants pour l'agglomération de Dunkerque.

Plateforme de prévisions de la qualité de l'air de l'agglomération lilloise

Plateforme de prévisions de la qualité de l'air de l'agglomération dunkerquoise

Plateforme de prévisions de la qualité de l'air de l'agglomération audomaroise